Accueil > Création d'entreprise et d'associations > Blog > Placement de Trésorerie en Holding : Stratégies et Options

Placement de Trésorerie en Holding : Stratégies et Options


Placement de Trésorerie en Holding

Au sein d’une entreprise comme une holding, on peut faire le choix entre différentes solutions de placement. Cela peut se faire sur des supports financiers. Il est également possible de se positionner sur des actifs immobiliers. Ainsi, le choix du placement va dépendre de la politique d’investissement de la holding. Il peut aussi dépendre de sa situation. Dans tous les cas, certains supports seront toujours plus avantageux que d’autres. Avant de réaliser un placement et définir les stratégies les plus pertinentes, des impératifs sont donc à connaître.

Constitution et mobilisation de la trésorerie, ce qu’il faut connaître

Bien différencier le fonds de roulement de la trésorerie

Pour la holding et ses filiales, une trésorerie positive ne se constate que si le fonds de roulement est supérieur aux besoins. Ainsi, le surplus de fonds de roulement va permettre de dégager de la trésorerie. Dès lors que cette trésorerie est définie et constituée, la société peut réaliser des placements de trésorerie.

Toutefois, on doit bien faire la  différence entre la trésorerie à long terme et celle, à court terme. On parle de trésorerie à court terme pour le cas des surplus du besoin en fonds de roulement. La trésorerie à long terme concerne quant à elle, l’excédent qui peut devenir une épargne mobilisable pour l’entreprise.

Les différentes options financières accessibles

Les options financières qui permettent le placement de trésorerie en holding peuvent considérer différents supports. Le choix du support va ainsi dépendre de la performance que la holding recherche. Il considérera également les risques que le placement peut engendrer.

Les options financières sur lesquelles une entreprise holding peut investir offrent des taux variés. Cela permet de prétendre à des rémunérations variables qui vont dépendre de la solution choisie.

De ce fait, dans le choix, ne vous focalisez pas seulement au contenu du contrat. Vous devez également faire attention aux conditions assimilées.

Les différents comptes de placement rémunérés

Pour cette option, vous avez 3 solutions sur lesquelles il est possible d’investir :
  • Compte à terme
  • Épargne sur livret
  • Dépôt à terme
On peut souscrire à l’un de ces contrats et ouvrir un compte au nom de son entreprise auprès d’un établissement bancaire. Sachez dans ce cas que la rémunération n’est pas toujours la même. Elle varie d’un établissement à un autre et dépend de la politique de ce dernier, mais aussi du délai d’immobilisation convenu dans le contrat.

Toutefois, il faut savoir qu’avec ces solutions, le taux d’intérêt dont vous bénéficierez est généralement assez faible. Il n’est que de 0.1% à 0.5%. Cependant, la holding aura la possibilité de mobiliser ses fonds en cas de besoin.

Cette catégorie de placement de trésorerie se classe comme une option d’investissement à court terme. De ce fait, on peut réaliser une liquidité conséquente du capital étant donné la possibilité de soutirer les fonds sur une courte échéance.

Toutefois, si le retrait de fonds s’effectue dans le mois et avant la fin de l’échéance prévue, la holding ne pourra pas bénéficier des intérêts prévus et associés à son placement. En effet, dans le contrat, il existe une condition de délai à respecter pour jouir de cette rémunération.

Stratégiquement, pour le développement d’une holding, il n’est pas conseillé de se limiter à ce type de placement de trésorerie qui vous rémunère à un taux d’intérêt très faible. En effet, ce taux est bien en deçà de taux d’inflation en France.

L’option du compte-titres

Si vous souhaitez réaliser un placement de trésorerie sur un plus long terme et avec un taux plus intéressant, les compte-titres sont à privilégier. De plus, vous aurez la possibilité d’investir sur des supports variés. Cela dépendra du rendement que vous recherchez et du niveau de risque de chaque support.

Sachez que vous pouvez engager un mandataire qui gérera le placement de trésorerie de votre holding pour vous. Il s’agit d’un compte qui peut être géré sous mandat.

Le contrat de capitalisation

Si vous avez une trésorerie avec un fonds assez conséquent (>100k€), cette option est intéressante. Il ressemble à une assurance-vie, mais cette dernière est surtout destinée aux particuliers. Avec ce type de contrat, la holding peut investir sur des fonds en euros. Cela lui permet de jouir d’une garantie sur les fonds placés qui, à l’échéance du contrat de placement, permet de disposer d’un capital de trésorerie protégé.

Parallèlement et afin de booster le rendement sur le placement, vous avez la possibilité de cumuler les fonds en euros avec des unités de compte. Il peut s’agir de :
  • Actions
  • Obligations
  • Devises
  • Biens immobiliers

Les options de placement immobilier

Les placements immobiliers ne sont pas seulement bénéfiques pour les investisseurs particuliers. Si vous avez une holding et que vous avez dégagé un fonds de trésorerie important, ce type de placement est également intéressant.

Le placement de trésorerie dans l’immobilier n’est pas sécurisé à 100 %. Toutefois, il a un bon rendement et fait bénéficier de nombreux avantages, dont la réduction de l’imposition sur les sociétés.

La société civile de placement immobilier

Règles à connaître
L’investissement dans une SPCI ressemble à un placement financier dans son fonctionnement. Toutefois, vous ne ferez pas face à des contraintes de gestion. Le placement de trésorerie dans une SPCI à travers une holding permet de disposer de parts qui peuvent se présenter sous deux formes :
  • Nue-propriété. Cela permet à l’investisseur de la holding de devenir propriétaire d’un bien immobilier.
  • Il donne le droit à l’investisseur passant par une holding de jouir des revenus engendrés par la SCPI.
Pour le cas d’une holding, placer la trésorerie en pleine propriété dans ce type de société s’avère intéressant. En ce sens, qu’elle a la possibilité d’acquérir des titres de SCPI en démembrement. Ainsi, les associés peuvent se départager pour d’un côté, faire l’acquisition de parts en nue-propriété. De l’autre, ils peuvent acquérir de l’usufruit sur les propriétés immobilières de manière temporaire.

Côté fiscalité, cette option est parfaite pour les associés d’une holding qui ne savent pas investir une part de leur trésorerie sans l’application du flat tax (30 %). Mais elle présente également d’autres intérêts :
  • Les revenus engendrés se répartissent entre les usufruitiers de la holding. Et cela, en fonction des parts qu’ils ont injectées pour l’achat de l’usufruit sur la propriété immobilière. La perception de ces revenus s’étalera jusqu’à la fin de la durée du démembrement.
  • Défiscalisation sur le placement réalisé. Cette solution permet en effet d’amortir le montant investi dans la SCPI démembrée chaque année.
Pourquoi réaliser un placement de trésorerie en SPCI démembrée ?
Une holding est une entreprise dont la création a été initiée par un groupe d’associés ou d’actionnaires. Et ceci, afin qu’elle puisse assurer le contrôle sur d’autres sociétés dont elle possède des parts. Ces dernières qu’on appelle des filiales.

Une holding peut également voir sa création dans un but très précis. Et cela, afin d’assurer une meilleure gestion de sa trésorerie. C’est en ce sens qu’elle peut effectuer un placement de trésorerie dans des SCPI temporaires en tant qu’usufruitier.

Les avantages de cette stratégie concernent :
  • L’optimisation fiscale. En effet, ce type de holding permet de s’enregistrer dans le régime d’intégration fiscale.
  • Le transfert des titres et des parts à ses héritiers. Et ceci, en ayant la possibilité d’alléger les droits de succession.
  • L’accès à des fonds et des revenus qui vont permettre d’acquérir de nouvelles sociétés.
Ce type de placement est par ailleurs, intéressant en cas de :
  • Surplus de trésoreries qu’il est possible de dynamiser sur une période plus ou moins longue, c'est-à-dire, entre 3 et 10 ans.
  • Perspective de couvrir une bonne retraite. En effet, pour un associé qui prévoit de partir à la retraite dans plus ou moins 10 ans, il constituera un complément de revenu assez intéressant. Ainsi, il va permettre de bénéficier d’un système de défiscalisation pour la holding et l’investisseur.
Un exemple concret
En tant que dirigeant de votre holding, vous allez placer 30k€ de trésorerie sur un délai de 7 ans. Vous positionnez votre placement en usufruit temporaire. Cela équivaut à 30 % de la valeur de participation dans la SCPI. En ce sens, la pleine propriété a une valeur de 100k€. Ce qui veut dire que l’usufruit est de 30k€ et la nue-propriété s’élève à 70k€. La rentabilité est déterminée à 5 %/an pour un montant de nue-propriété à 100k€. Résultats :
  • L’investisseur disposera de 40 170 euros à la fin du démembrement. Ce qui veut dire qu’il aura gagné en tant qu’usufruitier, 10 710 euros sur le placement qu’il a effectué.
  • La valeur de son amortissement est de 4 285 euros/an sur les 7 ans de durée d’investissement. Cette valeur équivaut à ses 30k€ de placement initial.
En d’autres termes, pour une holding, cette solution est un bon placement de trésorerie. Elle présente des avantages non négligeables. En effet :
  • Le dirigeant de la holding est exonéré de prélèvement forfaitaire unique qui, normalement, lui coûte 30 % sur les revenus générés par le placement de trésorerie.
  • Le placement réalisé bénéficie d’une défiscalisation.
  • Le rendement de ce type de placement est intéressant par rapport aux autres solutions d’investissement de la trésorerie.
Il faut également noter que cette solution profite à la holding tout autant qu’au dirigeant qui a réalisé le placement. Par contre, si vous effectuez un investissement en SCPI en usufruit temporaire en tant que particulier, votre niveau d’imposition sera très élevé.
Comment bénéficier des avantages de la SCPI à titre personnel ?
Pour pouvoir placer de la trésorerie dans des parts de SCPI, il est possible de passer par deux méthodes :
  • Passer par un partenaire d’investissement qui va acquérir les parts en nue-propriété dans la SCPI.
  • Faire l’investissement en votre nom personnel et acquérir des parts en nue-propriété.
Cette seconde option s’avère bénéfique en termes d’avantage fiscal pour un investisseur qui passe par une holding pour l’achat de parts en nue-propriété.

Afin de bien comprendre l’avantage de ce système, voyons le fonctionnement de l’acquisition de parts en nue-propriété en SCPI.

Ainsi, dans l’exemple précédent, si la nue-propriété a une part de 70 % dans le démembrement, celle de l’usufruit est de 30 %. Le placement effectué par l’investisseur a un délai de 7 ans. Dans ce cas, en passant par la holding pour acquérir et devenir nue propriétaire sur un bien immobilier, l’investisseur achète 70k€ de part. Toutefois, il renonce à profiter des revenus engendrés sur toute la période du démembrement qui est de 7 ans. À la fin du démembrement, il recevra 100% des parts. En d’autres termes, il aura droit à 30k€ d’usufruit sans dépenser le moindre centime ni le moindre frais en sus. De plus, il bénéficiera d’un système de défiscalisation. À partir de là, en passant par la holding et en disposant de l’usufruit, il pourra aussi bénéficier des revenus issus de la SCPI.

Cette solution est tout particulièrement avantageuse pour un dirigeant de holding qui prévoit prendre sa retraite à l’horizon de 10 ans après le placement de trésorerie. En effet, à l’approche de sa retraite, il pourra bénéficier de la totalité de l’usufruit sur les parts qu’il a investies.

Lorsque vous partez à la retraite en tant que dirigeant de la holding, sachez que les dividendes perçus en provenance de la SCPI seront imposables. Et cela, en considérant le taux marginal d’imposition. Pour un dirigeant qui est positionné dans la catégorie des 41 % et plus, les revenus nets à percevoir seront très faibles. Ainsi, en optant pour la solution de placement en SPCI, le dirigeant pourra prétendre à une optimisation fiscale avantageuse :
  • Il bénéficiera des 30k€ en tant qu’usufruitier et d’une exonération d’impôt.
  • Cet usufruit va lui servir de complément de revenu lorsqu’il va entrer dans le statut de retraité. À noter que lorsque le dirigeant de la holding entre en retraite, sa tranche d’imposition va également changer.

L’acquisition immobilière et le dispositif Girardin IS

Ce dispositif Girardin IS s’applique seulement aux holdings et à leurs filiales qui sont soumises à l’impôt sur les sociétés. D’ailleurs, c’est le seul dispositif de défiscalisation immobilière qui s’applique aux entreprises imposables à l’IS en France.

Pourquoi créer une holding et souscrire à ce dispositif ? Cela permet de jouir de divers avantages fiscaux. Et cela, si elle vise un achat de logement neuf dans un territoire d’outre-mer. Toutefois, il est nécessaire de louer le bien immobilier acquis sur une période de 6 ans. D’autres conditions sont également à prendre en compte :
  • Plafonnement du loyer
  • Choix strict des locataires qui doivent répondre à certaines exigences de revenu (< à un plafond défini par la loi et le cadrage du dispositif Girardin IS).
Ainsi, si la holding est éligible au dispositif, il pourra jouir d’un amortissement sur le montant total du prix du logement acheté. Et ceci, durant l’année d’acquisition dudit bien. Ce qui lui permettra également de réduire de manière conséquente le montant de la base imposable sur l’IS.

Comment réaliser un bon placement de trésorerie avec une holding ?

Le placement via une holding ne se fait pas au hasard. En effet, afin d’éviter que la création d’une holding soit juste une structure pour bénéficier d’une optimisation fiscale, l’administration compétente fait constamment évoluer la législation.

En effet, une holding peut par exemple, bénéficier d’un bon avantage fiscal par rapport en sa relation avec ses filiales. En se positionnant au régime mère-fille, elle jouit d’une exonération fiscale sur les dividendes que les filiales remontent. Et cela, à hauteur de 95 %. Toutefois, afin de bénéficier de cette exonération, les quelques conditions qui suivent sont à respecter :
  • La possession des parts sociales de la filiale par la holding doit durer 2 ans minimum
  • Cette part doit être de 5 % au minimum
  • Il est nécessaire que la société mère et la société fille soient soumises à une imposition sur les sociétés. Que ce soit lors de la création de la holding ou de la filiale dans ce cas, il faut bien choisir le statut juridique. De ce dernier va dépendre le régime fiscal associé. Par exemple, on peut créer une SELARL et opter pour l’imposition à l’IS au lieu de l’IR.
Une fois que ces conditions sont respectées, l’envoi de la trésorerie au niveau de la société mère devient plus intéressant. En effet, en versant des dividendes à un individu physique, l’associé d’une société devra s’acquitter de 30 % de flat tax. En passant par une holding et donc, en faisant remonter les dividendes vers cette dernière, le taux d’imposition applicable fait moins de 2 %.
Préparer une création d'une holding
Préparer une création d'une holding
Assistance en direct
09.72.57.50.30
(appel gratuit)
Nos spécialistes vous répondent !
Autres articles interessants :
Notre objectif : 99% de clients satisfaits !

Ces avis sont vérifiés tous les jours par un tiers de confiance.